Concerts

Vendredi

N’Joy


Créé en janvier 2014 dans le bassin alésien (Gard), N’Joy vous emmène dans son monde musical plutôt rock, autour de leurs compositions françaises et quelques reprises revisitées !

N’joy, c’est un chanteur parolier (Clem), deux guitares électriques (Ju et Mich), un bassiste(Chris- et un batteur (Arnaud). Leur devise, à ces cinq là, « s’amuser, profiter ! »…

À consommer sans modération, leur bonne humeur est contagieuse !

Djahlekt


Depuis 2012 que Djahlekt défend la diversité sur scène, avec un mélange énergique de reggae situé au croisement des musiques du monde, du roots, du ska et du rock. Venus tout droit du Gard rhodanien, les cinq musiciens sillonnent les routes avec des textes en français, en anglais et en occitan prônant le partage, la diversité culturelle et bien d’autres idéaux.

C’est frais, c’est roots, c’est entraînant… Djahlekt trace sa route sans se retourner.

 

Kacem Wapalek


Kacem Wapalek, c’est un flow parfaitement maîtrise et des textes illustrant une imagination fertile, ponctués de jeux de mots habiles. Tour à tour parolier interprète et compositeur, Kacem délivre sa prestation d’une manière courtoise mais complexe, attachante et touchante comme savent le faire ces artistes totalement habités par leur art.

Kacem Wapalek officie dans le milieu du hip-hop français depuis plus d’une dizaine d’années. Mais Kacem ce n’est vraiment pas que du hip-hop. C’est un personnage et un projet beaucoup plus ouvert que ça. Un artiste qui n’hésite pas à naviguer au sein d’un univers empreint de jazz et de chanson française. Notamment découvert grâce à ses vidéos sur internet, Kacem Wapalek est lancé dans une tournée française qui dure depuis maintenant plus de 5 ans et a déjà plusieurs centaines de concerts à son actif, festivals, show cases, ateliers d’écriture ou premières parties, en solo comme en groupe, accompagné d’un beatmaker, de son groupe de musiciens ou d’un dj, avec de très nombreux artistes reconnus sur la scène musicale nationale et internationale et dans tous les styles musicaux confondus (Puppet Mastaz, Birdy Nam Nam, ForeignBeggars, Kavinsky, Chinese Man, Tiken Jah Fakoly, Beat Assaillant, Thiéfaine, Les Ogres De Barback, Groundation, Akua Naru, Cody Chesnutt, De La Soul).

 

Samedi

Bilbok Barzoï


Il aura fallu qu’un festival les contacte début 2017 pour que la locomotive Bilbok Barzoï redémarre, et en grandes pompes !

C’est un bain de jouvence, la magie réopère. Les Bilbok Barzoï n’ont pas pris une ride! “Bilbok Barzoï est heureux de vous accueillir…chez vous!!!” Voilà la phrase qui annonce la couleur en intro de concert avant que le groupe ne vous explose au visage pendant tout un set. Ces gars-là se régalent sur scène et c’est contagieux!

Musicalement, c’est du solide. On pense parfois à Fishbone, à FFF, à la Mano Negra, mais au final c’est un son personnel et atypique que Bilbok Barzoï nous délivre.

C’est donc un Bilbok Barzoï hybride survitaminé, international, et étésien, une espèce de Beaujolais nouveau implacable de la scène alternative. Absolument, à ne pas louper!

 

Massilia sound system


Aïoli sur la route de Lézan !

Massilia confronte les points de vue, fait se rencontrer les gens, et fait se mélanger les styles. Ils chantent Marseille, la fête, l’amour, mais aussi ses colères et ses luttes.

Chantant en français et en occitan, le groupe utilise ces deux atouts comme autant de multiples possibilités. La langue d’oc est pratiquée comme un véritable espace de liberté, un outil de création aux possibilités infinies, tout comme l’est la musique reggae. En ces temps de divisions, de repli communautaire et de peurs, Massilia Sound System opère un retour salutaire. Le vivre ensemble, la tolérance et l’ouverture sur le monde à l’instar de sa ville, Marseille, un port accueillant depuis plus de 2600 ans toutes les cultures méditerranéennes et d’ailleurs, sont ses maîtres mots.

Marseille, Massilia, une ville, un symbole, une lutte, une résistance, un espoir, un regard, un amour. C’est tout ça. Le Massilia Sound System, c’est aussi tout cela réuni en un groupe : 3 MCs pour prendre le micro, avec 3 voix, 3 sensibilités bien distinctes : Papet J (alias Jali), Gari Grèu et Moussu T (alias Tatou), accompagnés par de talentueux musiciens : Blu à la guitare électrique, Janvié aux claviers et Dj Kayalik aux platines.

Massilia Sound System c’est le son de Marseille ! Il est ensoleillé et engatsé, il parle fort et revient foutre le òai…

Alors boulègue collègue !